Partage de midi de Paul Claudel


de Paul Claudel

Mise en scène Emile Azzi

Distribution : Emile Azzi, Valentine Galey, Philippe Michel, Valentin de Carbonnières ou Côme Lesage


Dernières dates :

Madagascar (Avril 2018)

Festival d'Avignon du 8 au 30 Juillet 2017 (tous les jours pairs)

Durée 2h


"J’ai vu cet été dans le Off d’Avignon "Partage de midi" de Paul Claudel, dans la mise en scène d’Emile Azzi. J’ai été simplement fasciné par Claudel dans cette interprétation.La langue devient claire, presque simple, très accessible. En premier lieu parce que la diction des acteurs, leur ferveur à dire Claudel sont remarquables. Le spectacle modeste par ses moyens, est éblouissant de beauté et de sens. Emile Azzi, acteur et metteur en scène et sa troupe imposent Claudel avec une puissance envoûtante." Pierre-François Heuclin, Directeur de la Production de l'Opéra National de Paris


"SI UNE CHOSE VOUS MANQUE,C'EST QU'ELLE EXISTE"

C’est bel et bien le cœur de tous les enjeux, la tragédie humaine dans toute sa splendeur. Faut-il la chercher ? Faut-il sacrifier notre vie pour la trouver ? Faut-il vivre sans ou mourir pour elle ?


Une mer les sépare, un océan va les réunir.

Le Partage de midi nous entraîne au cœur d'une traversée, d'un huis clos, d'un aller sans retour c'est "l'impossibilité de l'arrêt en aucun lieu". Sous un océan calme et paisible se cache un abysse de sentiments. Un abyme où se déchaînent les passions. Le Partage crache et déverse dans une embuscade volcanique le flux et le reflux d'une poésie au plus près des élans de l'âme. Un maelstrom de désirs, un tourbillon dévastateur sans moral ni jugement où le péché est porté à son paroxysme.


L'auteur se dévoile au travers de sa propre histoire et touche à l'universel. Ici les limites n'existent plus et chacun de nous se retrouve à travers chaque personnage. Ysé, Mesa, Amalric et De Ciz cherchent à se réaliser. Ils cherchent leur moitié. Sans place, ni lieu, ils vaguent à la quête d'un ailleurs qu'ils n'ont pas trouvé. Ils sont exilés du monde et vont passer la ligne du sans retour.

Quête, désir, possession, déchirement, vocation, adultère, trahison… Le Partage de midi est un feu dévastateur. La passion amoureuse entre Ysé et Mesa donne à l'œuvre toute sa dimension ineffable. Seul le don de soi, et l'abandon permettent le salut, mais à quel prix ?


Ysé, De Ciz son mari, Amalric son ancien amant et Mesa rejeté par Dieu, se retrouvent sur le même bateau au milieu de l’Océan Indien en partance pour la Chine. Chacun cherche sa place, Ysé n’est pas heureuse avec son mari, Amalric, ancien amant d’Ysé, est toujours célibataire. Il n’a jamais pu se reconstruire après sa rupture avec Ysé. Mesa voulait être prêtre mais Dieu n’a pas voulu de lui. Ils sont à la recherche d’un avenir meilleur, d’une place qu’ils n’ont pas trouvée. Mesa les entraîne avec lui dans un projet politique et commercial dans un pays en pleine révolution et guerre civile. Pendant cette traversée où la nature va agir sur les personnages, les sentiments enfouis vont ressurgir. Mesa et Ysé vont voir naître un amour passionnel, Amalric veut reprendre Ysé et De Ciz sa liberté...


Emile Azzi

Comédien, metteur en scène
rôle Mesa

Né au Liban dans un pays en guerre, ses parents n'ont pas d'autre choix que de partir, il arrive en France à l'âge de 3 ans où il passe une grande partie de son enfance en banlieue parisienne en Seine-Saint-Denis. A l'âge de 8 ans pour des raisons administratives il est contraint de retourner au Liban seul, il y reste plus d'un an où il ne va pas à l'ecole, découvre une autre culture et un pays en ébullition permanente.

En 2002, il obtient son baccalauréat avec l'obtention d'un 20/20 en philosophie et s'installe à Paris.

En 2004, il rentre au Cours Florent puis il intègre les conservatoires du V ème et XVI ème arrondissement de Paris. Emile Azzi travaille notemment avec Jean-Pierre Garnier, Bruno Blairet, Stéphane Auvray-Noroy, Pétronylle de Saint-Rapt, Farouk Bermouga, Marc Voisin, Cyrille Thouvenin, etc... Il se forme également au chant au Conservatoire de Musique Maurice Baquet de Noisy le Grand où il est élève de Michael Popescu. En parallèle il est étudiant en Histoire à la Sorbonne et en Commerce International à L'Ecole Nationale Supérieure de Commerce, des études qu'il ne poursuivra pas pour se consacrer uniquement au Théâtre. Il poursuit son apprentissage, suit des stages ( masques, contes, etc... ) et tourne dans plusiuers courts métrages d'auteurs.

En 2008, pour son premier rôle au théâtre, Olivier Bruaux lui propose le rôle principal et titre de l'unique tragédie de Molière "Dom Garcie de Navarre ou Le Prince Jaloux" la pièce n'avait pas été jouée depuis plus de 3 siècles par Molière lui même dans le rôle du Prince de Navarre, 38 représentations à Paris en 1 an.

Entre 2009 et 2011, il joue dans la plus noire des tragédies cornéliennes "Rodogune, Princesse des Parthes" de Pierre Corneille où il tient le rôle du Prince Antiochus mise en scène d’Hervé Charton, ce projet est le résultat d'un laboratoire de recherche de 2 ans à L'Ecole Normale Supérieure où il travail également avec Lionel Parlier. Pendant cette période il entreprend en parallèle un travail sur "Hamlet" de William Shakespeare et réalise en plein hiver un voyage au Danemark qui l'amène jusqu'a Krongborg.

Autodidacte, il fonde en 2010 la compagnie A Ciel Ouvert, les Justes Causes, sans résidence, ni lieu, c'est dans les bois pendant 2 ans qu'il travaille, répète, cherche et que la compagnie se construit.

En 2006, assis dans une bibliothèque municipale à L'Espace Michel Simon de Noisy le Grand, un livre tombe d'une étagère c'est "Tête d'Or" de Paul Claudel, il se lève pour le ramasser puis le lit d'une traite, la rencontre est évidente.

C'est en 2012, qu'il décidera de tout quitter et de s'affranchir des barrières de la civilisation pour chercher une méthode de travail, un processus de création proche du dépouillement en relation avec la nature et avec le monde métaphysique pour retrouver un rapport primitif, instinctif et intemporel.

En 2013, il rentre à Paris où il incarne dans un seul en scène "Tête d’Or" de Paul Claudel qu’il adapte et met en scène. Le spectacle est à l’affiche pendant plusieurs mois entre mars et juin à la Crypte Saint Sulpice et au Théâtre de L'Île Saint Louis, donnant lieu à 28 représentations. Ce sera le début d'une longue aventure. Commence dès lors un long travail sur le vers claudélien et sur l'oeuvre de l'auteur.

Il entreprend également en parallèle une recherche sur la perte d'identité, le déracinement, l'exclusion et le rapport de l'homme avec la nature à travers des stages et un laboratoire de recherche qu'il organise d'une façon permanente depuis 2013 et dont les résultats verront la création de plusieurs spectacles de l'auteur avec "L'Annonce faite à Marie" en 2016, "Partage de midi" en 2017 et "L'Otage" prévu pour 2019.

En 2014, il fonde l'Ecole d'Art Dramatique Saint Louis Sainte Clotilde avec Philippe Michel.

En parallèle des cours, il organise avec des enfants de 7 à 16 ans des travaux de recherches sur les thèmes du voyage, de la jeunesse, de la découverte, de l'insouciance, de la rêverie, du désir et de la réalité trouvée, des barrières de la civilisation, de la société de consommation, notemment. Ces travaux donneront lieu à la création de spectacles "Florilège ou Les Sarments Initiés" et "Rêves ou Le Soulier d'Or" à partir des oeuvres d'Arthur Rimabud ( "Une Saison en Enfer" et "Les Illuminations" ) et de textes d'Alfred de Vigny, Victor Hugo, Paul Verlaine, Charles Beaudelaire, Leconte de Lisle et d'Alexeï Khomiakov. Ce travail commencé en 2014 se poursuit aujourd'hui autour de l'oeuvre de Gustave Flaubert "La Légende de Saint-Julien L'Hospitalier".

En 2015, Loup-Félix Garcin lui propose le rôle principal du film "Nocturnes" où il incarne un pianiste en quête d'inspiration.

En 2016, premières représentations de "L’Annonce faite à Marie" de Paul Claudel où il interprète le rôle de Pierre de Craon, après des représentations à Paris où la pièce est notemment jouée au Cinema Mac Mahon, évènement organisé par la compagnie en faveur de La Fondation Soeur Marguerite avant une tournée internationale, à Madagascar à L'Institut Français, Centre Culturel Albert Camus et à Rome où la pièce est jouée au Vatican pour le Pape François au Palais de La Chancellerie ( première et seule compagnie Française ).

En 2017, il participe au "Marathon Shakespeare", il est à l’affiche dans "Macbeth" où il joue le rôle de Banquo mis en scène par Urszula Mikos au Nouveau Théâtre de Montreuil après un laboratoire de recherche de 6 mois.

En juillet 2017, premières représentations de "Partage de midi" de Paul Claudel où il interprète le rôle de Mesa qu'il présente en alternance avec "L’Annonce faite à Marie" au Festival d’Avignon 2017.

A la rentrée 2017, il effectue sa première tournée nationale avec "Tête d'Or" de Paul Claudel, une représentation a également lieu à Paris au Musée de la Nature et de la Chasse évènement que la compagnie organise en faveur de Madagascar.

Il commence également l'adaptation de "Carnet de voyage" d'Ernesto Che Guevara après 3 années de réflexion. En février 2018, il entreprend alors un voyage en Islande pour être au plus près des sentiments de l'auteur et retrouver ce lien avec la nature.

En avril 2018, il part en tournée internationale avec "Partage de midi" à Madagascar pour une première mondiale au Plaza Ampefiloha.

L'auteur Maurice Desmazures lui propose sa dernière pièce "La Basilique Effacée" qu'il met en scène et dans laquelle il incarne le rôle du vice abbé. La pièce est présentée au Festival d'Avignon 2018 en alternance avec "Tête d'Or" de Paul Claudel.

En août 2018, il crée "Le Festival de Théâtre Intercontinental" la première édition a lieu au Château de Cuirieu en Isère près de Brangues pour les 150 ans de naissance de Paul Claudel avec notemment au programme "L'Annonce faite à Marie". Ce Festival a pour vocation de promouvoir le partage culturel et artistique, de susciter à travers la création : la réflexion et l'action. Universel, engagé, populaire, dans le présent et porté vers l'avenir.

Il travaille actuellement sur "L'Otage" de Paul Claudel sa 4 ème mise en scène de l'auteur, "Carnets de voyage" d'Ernesto Che Guevara, sur le film "Gibran" et sur le documentaire "For Life" qu'il écrit et réalise. Il poursuit ainsi ses recherches et explore à travers ces créations des horizons nouveaux, toujours au plus près des questionnements actuels de notre société et de notre monde.

Valentine Galey

Comédienne
rôle Ysé





Issue d’une famille de comédien, son père Jean-Marie Galey fut notemment pensionnaire de la Comédie-Française entre 1996 et 2002. Valentine a commencé tôt le théâtre, notamment au Festival de Gavarnie et au Théâtre de la Tempête. Elle s’est ensuite formée au conservatoire du 8ème arrondissement, au Studio d’Asnières et son CFA, avec un passage au CNSAD en tant qu’auditrice libre. Elle a notamment joué Agnès dans "L’école des femmes" de Molière mis en scène par Philippe Adrien au Théâtre de la Tempête en octobre-novembre 2013, en tournée actuellement, et reprit en Septembre 2016 au Théâtre de la Tempête. Elle a été nommé aux Molières 2015 en tant que " Révélation féminine" pour ce rôle. Elle a joué à la rentrée 2015 au Théâtre de l’épée de bois "La demande d’emploi", mis en scène par René Loyon; et tourne encore "Voix secrètes", et "Le jeu de l’amour et du hasard", mis en scène par Adrien Popineau au Théâtre de Belleville, et repris au Studio Théâtre d’Asnières et à la Chapelle St-Louis à Rouen. Elle a aussi travaillé avec Philippe Réache, Hervé Van der Meulen, Jean-Louis Martin Barbaz, Damien Thomas, Pascal Larue, etc. En 2017 elle rejoint la compagnie A Ciel Ouvert Les Justes Causes où elle incarne Ysé dans le "Partage de midi" au Festival d'Avignon et en tournée à Madagascar en 2018. Elle joue également dans "Légende d'une vie" de Stépahne Zweig mise en scène de Christophe Lidon où elle tient le rôle de Clarrisa aux côtés de Nathalie Dessay et Macha Méril le spectacle est en tournée au Théâtre du CADO à Orléans puis au Théâtre Montparnasse à Paris. Elle incarne Violaine dans "L'Annonce faite à Marie" de Paul Claudel mise en scène Emile Azzi au Festival Intercontinental en août 2018.























Philippe Michel

Comédien
rôle De Ciz





Après une formation au Conservatoire du XIème arrondissement de Paris et au Cours Simon, il poursuit sa formation théâtrale outre-Atlantique à The City College of New York où il suit les cours d’art dramatique et de mise en scène auprès de David Willinger. Il fait ses débuts sur scène dans "La Passion" au Théâtre de Ménilmontant, puis dans "La peau du rôle" de Maurice Cimbert. Au cinéma il tourne avec Cécile Aubry dans "Le jeune Fabre", puis dans "Tendre Poulet" sous la direction de Philippe de Broca où encore dans "96 heures" de Fréderic Schoendoerffer. En 2016 il intègre la compagnie A Ciel Ouvert Les Justes Causes où il incarne Anne Vercors dans "LAnnonce faite à Marie" de Paul Claudel sous la direction d’Emile Azzi, le spectacle est joué à Paris puis en tournée internationale à Rome (Vatican) en mai 2017 puis à Madagascar en avril, au Festival d'Avignon en juillet de la même année et au Festival Intercontinental en août 2018. Philippe Michel joue également De Ciz dans "Partage de midi" de Paul Claudel mise en scène Emile Azzi au Festival d'Avignon 2017, le spectacle est en tournée à Madagascar en avril 2018. En juillet 2018, il incarne le rôle du maître abbé dans "La Basilique Effacée" de Maurice Desmazures mise en scène Emile Azzi au Festival d'Avignon 2018.
























Valentin de Carbonnières
Comédien
rôle Amalric





Après Les Enfants Terribles et les Cours Florent, il entre au Conservatoire d’Art dramatique de Paris en 2007 dans la classe de Philippe Torreton. À l’issue de sa formation, il est à l’affiche d’une pièce de Daniel Danis, "Le Langue-à-Langue des chiens de roche" au théâtre de l’Épée de Bois à la Cartoucherie. Les spectateurs le découvrent la même année au Théâtre de Gennevilliers dans un spectacle de Mathieu Bertholet "L’Avenir, seulement". En 2012, Yves Beaunesne fait appel au jeune comédien pour sa pièce "Pionniers à Ingolstadt". L’acteur est ensuite demandé par la compagnie TPN, dirigée par un autre jeune artiste, Thomas Condemine. Valentin de Carbonnières intègre ainsi la distribution de "Hétéro", une pièce de Denis Lachaud. Après une tournée en 2013, le spectacle est présenté au théâtre du Rond-Point en 2014. Entre-temps, le comédien a joué aux côtés de François Berléand et Mathilde Seigner dans "Nina" au Théâtre Édouard VII. En 2016, il est à l’affiche du "Portrait de Dorian Gray" de Thomas Le Douarec. Cette même saison, il signe une première pièce qu’il met également en scène, "Boucherie rythmique". Cette première création est programmée au Théâtre 13. En 2017, il incarne Amalric dans "Partage de midi" de Paul Claudel mise en scène Emile Azzi au Festival d'Avignon. En 2018, il joue dans "Nina Simone" d'après le romain de Gilles Leroy adaptation Anne Bouvier et Djina Djemba au Théâtre du Lucernaire et dans "Kamikazes" de Stéphane Guréin mise en scène Anne Bouvier au Festival d'Avignon 2018.























Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha