L'Otage


L'Otage de Paul Claudel
Mise en scène Emile Azzi

Scénographie Long Ha Nguyen

Avec Delphine André, Emile Azzi, Philippe Michel (distribution en cours)


"C'est vous, c'est nous. Nous vous servions et vous ne serviez plus à rien."


La France est en guerre, Napoléon est en Russie. Après avoir soumis l'Europe il veut soumettre la Chrétienté et arracher le Pape PIE VII de Rome pour en faire un autre à son choix pendant que Louis XVII est exilé en Angleterre...

Dans le domaine de Coûfontaine, Sygne dont les parents ont été guillotinés pendant la Terreur résiste et tente de sauver ce qu'elle peut du patrimoine familiale et de l'abbaye ancestrale. Elle fait les comptes, allant même jusqu'à récupérer les morceaux éparpillés du Christ Supplicié .

Arrive par une nuit de tempête Georges son cousin dont elle est amoureuse, seul survivant dont la femme et les enfants sont morts, lieutenant du Roi de France exilé en Angleterre. Il vient d'enlever le Pape des griffes de Napoléon et l’amène dans le plus grand secret à Coûfontaine. Le Pape devient l'otage de Georges qui lui propose de l'emmener en Angleterre pour le sauver, s'ouvre alors un échange passionnel dans lequel le Pape refuse de quitter Rome et de s'exiler hors de son siège apostolique.

Sygne et Georges s'unissent la nuit même en s'engageant l'un envers l'autre par une promesse indissoluble.

Turelure, ancien serviteur de la famille, novice défroqué, sans-culotte pendant la Révolution responsable de la mort des parents de Sygne, devenu préfet de l'Empire et chargé de la police dans le département a eu vent de l'enlèvement et de la de la présence de Georges et du Pape cachés dans la demeure. Il est amoureux de Sygne et la soumet a un effroyable chantage celui de sauver le Pape en l'épousant. Le curé Badillon conscient de l’horreur du sacrifice convainc néanmoins Sygne d'accepter.


"La France est aujourd’hui confronté comme jamais à un choix, à un équilibre, soit elle réussira, soit elle disparaîtra définitivement, ne laissant à la surface que sa forme, devenant autre chose que ce qu'elle est." Emile Azzi

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha